Les deux amériques.

4 11 2008

A mon tour de vous raconter ma journée du 4 novembre. Dès le matin, des militants étaient placés sur le bord des routes avec des pancartes. De nombreuses personnes avaient déjà l’auto-collant « I voted » sur leurs vêtements. Au laboratoire tout le monde est anxieux. Oui Obama est donné favori mais on ne sait jamais.

dsc00741c.jpg

Obama (si si c’est bien lui) avec les traits du premier président républicain Lincoln qui a complètement aboli l’esclavage en 1865 à la fin de la guerre de sécession. (Photo prise dans une ruelle à Los Angeles).

Le soir venu, je vais suivre les résultats dans un appartement avec d’autres américains. Plusieurs états importants sont tombés, ils sont donc confiants. CNN, pour l’occasion, nous présente son nouveau gadget technologique. La journaliste en direct de Chicago est présente dans le studio par hologramme. Les humoristes en parlent encore (oui les américains se moquent très bien d’eux-même…). Les derniers bureaux de vote de la côte ouest vont bientôt fermer. Le compte à rebours commence… 8h… c’est officiel Obama remporte les élections ! Tout le monde est content, dehors les klaxonnes se font de plus en plus nombreux. On écoute le discours très élègant de défaite de John Mc Cain qui montre enfin son vrai visage. Maintenant on attend Obama à Grant Park. Lorsqu’il fait son entrée et commence son discours, comme l’a déjà dit Amélie, on ressent l’histoire s’écrire sous nos yeux. On a un peu aussi parlé de la robe de Michelle Obama…

dsc00879a.jpg

Une association de motards américains rencontrée par hasard sur une aire d’autoroute. Ils sillonnent le pays avec des drapeaux pour que l’on se souvienne des soldats engagés en Irak.

Un peu plus tard lorsque j’atteins le centre ville, la rue principale est remplie. La foule scande au choix « O-BA-MA  » « YES WE CAN » ou « YES WE DID ». Quelques uns escaladent ce qu’ ils peuvent, arbres, poteaux, feux rouges, pour déployer une affiche au visage du nouveau président. A l’intérieur du campus, c’est le même spectacle. Des musiciens du band déboulent avec leurs instruments. Ils commencent à jouer l’hymne national, repris en coeur par la foule. Ce soir de 4 novembre, beaucoup étaient redevenus fiers d’être américain.


Actions

Informations



Laisser un commentaire




souvenirs de vacances |
un ptit voyage en Inde |
gotofareast |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SPQRSNSP
| Paris apartment
| prisca27